// curriculum

// portfolio

01/2019 – 02/2019

Presque par hasard, Mannheim, une ville de plus de 400 ans d'histoire caractérisée par une coexistence d'ouverture et de compréhension, a jeté les bases d'une vision de l'avenir avec la construction controversée de la Multihalle. Une vision qui va au-delà des scénarios utopiques et s'incarne dans un bâtiment qui brille en son temps par une méthode de construction innovante et qui réalise aujourd'hui une intention sociale.

 

Au fil du temps, une communauté locale et mondiale s'est formée, qui participe en permanence et collectivement au processus de développement de la Multihalle. La structure filigrane mais solide a créé - par l'existence d'une identité sociale - une résilience locale comme espace d'échange. Le lieu se définit avant tout par ses interactions avec son environnement. La recherche actuelle d'un développement ultérieur du lieu intègre le discours d'un espace démocratique et accessible et lui permet de vivre dans la communauté en tentant de définir un modèle de coexistence entre le secteur public, le secteur privé et les citoyens dans un lieu commun.

 

Le projet KOLLEKTIVLABOR démarre exactement à ce stade du processus de développement de la Multihalle. Il s'agit avant tout de créer un lieu qui perpétue l'esprit original de la Multihalle en tant qu'espace d'appropriation de la société dans son ensemble, en mettant l'accent sur la résilience du lieu et le maintien de sa viabilité future. Dans le détail, d'une part, le renforcement des processus de communication sociale par l'intégration de diverses typologies d'utilisation et, d'autre part, l'intégration des processus cycliques de développement par des concepts de gestion productive sont poursuivis.

 

La tâche future de la Multihalle sera de promouvoir les rencontres et les activités qui touchent à la fois les quartiers environnants et un public plus large. C'est la raison pour laquelle la construction de grandes halles avec des espaces verts environnants est complétée par des structures à petite échelle afin de pouvoir répondre à différents types d'utilisation - des courts et longs séjours aux déplacements dans l'espace intérieur et extérieur, ainsi qu'entre différents niveaux. Le concept de subdivision des structures, réparti sur l'ensemble de la zone du projet, permet l'appropriation du site à travers différents groupes fonctionnels. Alors que l'intérieur de

 a Multihalle est utilisé pour les activités nécessitant une zone de protection spatiale (bureaux, espaces événementiels, ateliers et restauration), l'extérieur de la Multihalle est utilisé pour des concepts d'espaces ouverts (pavillons d'activités et de recherche, permaculture et jardins forestiers). Néanmoins, chaque emplacement, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, fait l'objet d'une répartition claire des responsabilités. En ce qui concerne la gestion et l'entretien nécessaire, les responsabilités municipales et les compétences du secteur privé ainsi que l'engagement civique se complètent mutuellement. Un concept de financement durable peut également être dérivé de cette communauté de convenance, ce qui rend possible une collaboration économique du projet.

 

Les éléments fonctionnels se complètent aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur dans la mesure où l'espace intérieur permet des zones d'utilisation définies et l'espace extérieur permet des zones de jardin d'expérimentation. La division en structures plus petites des pièces et des surfaces existantes permet également d'optimiser la physique du bâtiment. L'enveloppe thermique est réduite d'un volume maximum de l'aile du hall à un minimum de pièces qui peuvent être contrôlées de manière raisonnable et efficace en énergie. En évitant la mise à niveau énergétique de la structure du hall, la Multihalle se voit attribuer techniquement et surtout symboliquement le rôle d'un élément enveloppant et protecteur. De plus, le contraste entre le rythme strict de la construction interne et le langage formel organique de la salle enveloppante permet une expérience spatiale complexe qui conduit le visiteur à travers des parcours et des niveaux divers à travers un bâtiment classé et historique où l'ancien devient le nouveau. Le projet KOLLEKTIVLABOR utilise ainsi l'espace dynamique entre les trois instances des secteurs public et privé et la société civile pour créer l'équilibre nécessaire au fonctionnement d'un espace démocratique et accessible.

 

Le développement de la Multihalle se caractérise par l'expérimentation collaborative, se transformant en une plateforme de discours locaux et internationaux sur la durabilité écologique et sociale, réunissant les gens dans une atmosphère de rencontre et de dialogue.

 

Le projet KOLLEKTIVLABOR est ici une contribution.